Triathlon des Lacs de l'Aube (2024)

Triathlon Jeunes 10-11 ans

Oui, FFTRI : Licence FFTRI compétition uniquement

Oui, ITU : Licence Triathlon des pays suivants : Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg, Pays Bas, Portugal, Suisse.

Non Licencié : Non licencié FFTRI ou licencié FFTRI loisir, ou Autres pays Non ITU 

Maximum 11 ans
Minimum 10 ans

FORMULAIRE INFO SANTE

Dans le cadre de la loi Sport du 2 mars 2022, la Fédération Française de Triathlon, sur avis favorable de sa Commission Nationale Médicale rendu le 09 février 2023, a décidé de supprimer la présentation d'un certificat médical d'absence de contre-indication à la pratique sportive et le remplacer par ce formulaire.

ALERTE

Au cours des 12 derniers mois, avez-vous ressenti/présenté :

  • Une douleur dans la poitrine après l'effort ?
  • Des palpitations (perception inhabituelle des battements cardiaques - irréguliers et/ou rapides - de durée brève ou plus ou moins prolongée) ?
  • Un malaise durant un effort ?
  • Une perte de connaissance brutale, que ce soit au repos ou à l'effort ?
  • Un essoufflement inhabituel à l'effort ?

Si vous avez répondu positivement à l'une des questions précédentes, il est indispensable et URGENT de consulter un médecin avant de poursuivre l'entraînement et la compétition.

Pour obtenir davantage d'information sur le risque cardio-vasculaire et la pratique sportive cliquez ici.

ATTENTION

Est-ce que :

  • Un membre de votre famille (parent, frère, sœur, enfant) est-il décédé subitement d'une cause cardiaque ou d'une autre cause inexpliquée ?
  • Un membre de votre famille (parent, frère, sœur) a-t-il présenté une maladie cardiaque avant l'âge de 35 ans ?
  • Vous avez repris une activité physique intensive sans réaliser un bilan médical après 45 ans (femme) 35 ans (homme) pour évaluer votre risque cardio-vasculaire ?
  • Vous présentez au moins deux de ces facteurs de risque cardio-vasculaire, à savoir :
    • Âge supérieur à 50 ans,
    • Tabagisme actif ou sevré depuis moins de 3 ans,
    • Diabète quel que soit le type,
    • Anomalie du cholestérol,
    • Hypertension artérielle ;
  • Vous êtes suivi(e) pour une maladie chronique ?
  • Vous poursuivez la compétition et/ou l'activité physique intensive après 60 ans ?
  • Vous avez expérimenté une baisse inexpliquée de performance au cours des douze derniers mois ?

Si vous avez répondu positivement à l'une des questions précédentes, il est nécessaire d'avoir pris un avis auprès d'un médecin voire de réaliser un bilan médical avant la poursuite de votre pratique du triathlon et de ses disciplines enchaînées, avec ou sans compétition.   

Pour obtenir des informations élargies sur la pratique du triathlon santé, cliquez ici

Les dix règles de bonne pratique du sport éditées par le Club des Cardiologues du Sport, consultables ICI

VIGILANCE

Si :

  • Vous n'avez jamais réalisé d'électrocardiogramme dans votre vie,
  • Au cours des 12 derniers mois, vous avez arrêté le sport plus de 30 jours pour des raisons de santé,
  • Vous pensez avoir un problème avec la nourriture ou si on vous a déjà fait la remarque à ce sujet,
  • Vous êtes une femme et que vous n'avez plus vos règles depuis plus de 3 mois,
  • Vous avez eu un traumatisme crânien ou une commotion cérébrale,
  • Vous pensez tout simplement avoir besoin d'un avis médical pour poursuivre votre pratique sportive.

Alors, il est recommandé de consulter votre médecin pour aborder ces éléments voire réaliser un bilan, avant de poursuivre l'intensification de votre pratique.

 

Pour obtenir davantage d'information sur différents risques médicaux impliquant votre pratique sportive, cliquez ici

BONNES PRATIQUES

La Fédération Française de Triathlon met à disposition de ses licencié(e)s et des compétitrices/teurs des informations / recommandations sur les sujets suivants (voir annexe et/ou lien internet) :

Enfin, parce que trois gestes simples - masser / appeler / défibriller - peuvent sauver des vies y compris dans le sport, la Fédération Française de Triathlon vous encourage à vous former aux gestes qui sauvent : "chaque minute de gagnée, c'est 10% de chance de survie en plus." Parlez-en autour de vous.

Plus d'informations cliquez ici.


PARTICIPANT MINEUR

Dans le cadre de la loi d’accélération et de simplification de l’action publique du 7 décembre 2020, le décret n° 2021-564 du 7 mai 2021 prévoit donc qu’il n’est désormais plus nécessaire, pour les mineurs, de produire un certificat médical pour l’inscription à une compétition sportive organisée par une fédération. La production d’un tel certificat demeure toutefois lorsque les réponses au questionnaire de santé du mineur conduisent à un examen médical.